"Ne me parlez pas de cure de désintoxication"

Appelant: Hésite un moment puis commence à parler. Bonjour ! Je ne crois pas que vous puissiez m’aider.
Bénévole: Vous avez certainement de bonnes raisons de penser que je ne peux pas vous aider. Parlons-en.

A. Vous voyez, la plupart des gens me parlent de désintoxication. Ils pensent que je suis alcoolique. Mais ne me parlez pas de cure de désintoxication!
B. Cela ne vous aide donc pas, mais alors de quoi voulez-vous parler avec moi?
A. Ah! (L’appelant décrit de façon détaillée sa vie d’avant, lorsqu’il était un ingénieur civil reconnu.) Il faut qu’on me donne du travail!
B. C’est très important pour vous. Vous vous êtes beaucoup investi dans votre travail. J’aimerais vous soutenir. Mais je ne sais pas si vous allez retrouver du travail. Comment pouvons-nous utiliser cet entretien pour vous aider?
A. Vous ne pouvez pas me trouver de travail.
B. Vous avez raison. Comment pouvez-vous faire pour trouver un travail, pour qu’on s’intéresse à vous?
A. Qu’est-ce que vous vous feriez?
B. La seule chose que vous pourriez faire, c’est de convaincre les autres que vous avez quelquechose à offrir. Qu’est-ce que vous en pensez?
A. J’y ai déjà pensé, mais je ne sais pas comment faire…
B. Admettons que vous essayiez de vous présenter le mieux possible. Que devriez-vous faire?
A. Je devrais arrêter de boire. Et prendre davantage soin de moi.
B. A quoi pensez-vous en premier lorsque vous dites vouloir prendre davantage soi de vous-même?
A. Je devrais faire une cure de désintoxication. Mais j’en ai déjà fait une et je ne le referai jamais. Raconte la torture du sevrage physique et la honte d’aller faire une cure de désintoxication dans une clinique.
B. Votre première cure était une terrible expérience pour vous. La démarche d’aller dans une clinique serait une bonne idée. Vous avez dit vouloir prendre davantage soin de vous. Mais je pense également à vos doutes…

L’appelant et le répondant réfléchissent à de possibles scénarios si l’homme s’annonçait dans une clinique et les réactions de son entourage. La cure est considérée comme un pas pour retrouver l’estime de soi. A la fin de l’entretien, l’appelant dit qu’il va y réfléchir…